npa aube

lundi 19 février

LES SOUTIENS DE MACRON!. L'OLIGARCHIE LA PLUS PARASITE,RANCE ET ARRIEREE D'EUROPE SANS AUCUNES VALEURS HUMAINES A PART LE FRIC!.

foto de Pierre Kiroul.

Belle brochette de bourgeois et crapules parasites capitalistes !!!.

Posté par npa aube à 23:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 13 février

NUCLEAIRE : DES MICROFISSURES MENACENT DE NOMBREUX REACTEURS

  • La centrale de Tricastin, à 200 km au nord de Marseille, est qualifié de "pire centrale du pays" par les auteurs de "Nucléaire, danger immédiat". | Archives PHILIPPE DESMAZES

par Even VALLERIE.

Jusqu’à présent EDF n’inspectait que la surface des cuves de combustible. Et surveillait de près les rares fissures perpendiculaires. Un livre-enquête, "Nucléaire, danger immédiat", alerte sur d’autres fissures, à l’intérieur de l’acier, en partie provoquées par l’eau contenue dans les cuves. Ce serait un vrai problème pour EDF qui souhaite prolonger la durée de vie de ses centrales.

 Le Journal du dimanche publie ce dimanche des extraits d'un livre enquête à paraître mercredi sur les dangers des centrales nucléaires françaises. « Nucléaire, danger immédiat » pointe des défauts insoupçonnés et, semble-t-il, largement répandus. Problématique pour EDF qui souhaite prolonger ses centrales au-delà de 40 ans.

Un livre enquête paraît mercredi

Deux journalistes publient mercredi prochain un livre Nucléaire, danger immédiat qui tombe mal pour EDF et le gouvernement. En novembre, Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique a pris ses distances avec les objectifs de la loi de transition énergétique (50 % d’électricité d’origine nucléaire au lieu de 75 %, en 2025). La semaine dernière, EDF a fait savoir qu’après la fermeture de la centrale de Fessenheim à la fin de l’année, elle ne souhaitait pas d’autre fermeture avant 2029 et militait pour prolonger à 50 ans la durée de vie de ses centrales. Au-delà de quarante ans, EDF doit faire de lourds investissements pour obtenir une autorisations de l’Autorité de sûreté nucléaire.

Des fissures perpendiculaires lors de la soudure

Dans ce contexte, le livre de Thierry Gadault et Hugues Demeude met le doigt là où ça fait mal. L’état des cuves d’acier où se trouve le combustible nucléaire sera déterminant pour autoriser ou non une poursuite d’exploitation. Or, le livre-enquête, dont Le Journal du dimanche publie aujourd’hui des extraits, met en lumière une dégradation inquiétante. Selon EDF, dix cuves sur 58 réacteurs ont des fissures datant de la fabrication. Un « défaut sous revêtement » qui survient parfois lors de la soudure du revêtement en inox protégeant la face interne de la cuve. Ces fissures perpendiculaires à la paroi sont surveillées de près car en cas d’aggravation, elles perceraient la cuve qui ne serait plus étanche aux radiations.  

Tricastin, « pire centrale du pays »

Le réacteur 1 de Tricastin, dans la Drôme et le Vaucluse, a atteint la cote d’alerte. « Tricastin, avec son réacteur 1, est la pire centrale du pays », affirment les auteurs. Outre qu’il n’a plus de « marge à la rupture » et que ses prévisions de fragilisation sont mauvaises, ce réacteur comme les trois autres de Tricastin est menacé par une inondation en cas de séisme. Cette menace a justifié l’arrêt de la centrale par l’ASN en septembre dernier, le temps qu’EDF consolide la digue du canal de Donzère-Mondragon en contrebas duquel se trouve la centrale. « En cas de séisme fort, on pourrait aller vers une situation, avec quatre réacteurs simultanés en fusion, qui ressemble potentiellement à un accident de type Fukushima », a déclaré au JDD le président de l’ASN, Pierre-Franck Chevet.

EDF n’inspectait que les premiers millimètres

Thierry Gadault et Hugues Demeude font par ailleurs état d’un problème plus général aux centrales nucléaires, les fissures parallèles à la paroi. Jusqu’à récemment EDF ne contrôlait la paroi des cuves que sur les 25 premiers millimètres alors que l’épaisseur de la paroi est d’au moins 20 centimètres. Mais son homologue belge s’est avisé d’inspecter toute l’épaisseur de deux cuves où il a découvert des milliers de microfissures parallèles à la paroi. EDF a alors inspecté 28 cuves jusqu’à 80 mm pour découvrir que six cuves étaient touchées (à Bugey, Graveline, Saint-Alban, Golfech, Cruas et Penly)

Des microfissures engendrées par l’eau des cuves

L’ASN avait attribué ces fissures a des bulles d’hydrogène emprisonnées dans le métal au moment de la fabrication. Plutôt rassurant car cela suggère qu’elles ne sont pas actives. Mais deux scientifiques mettent à mal cette explication. Les Professeurs Bogaerts de l’université de Louvain et Macdonald de l’université de Berkeley ont mis en évidence en 2015 qu’une petite partie des fissures avaient été provoquées par l’hydrogène, lors de la fabrication, la majeure partie ont été causées par l’hydrogène présent dans l’eau de la cuve. Autrement dit : plus on utilise une cuve longtemps, plus le risque de fissures augmente.
« Vous n’êtes pas en mesure d’assurer la stabilité des microfissures présentes dans les parois des cuves des réacteurs », a déclaré le Pr Walter Bogaerts, en septembre dernier, à l’Autorité de sûreté nucléaire belge. Celle-ci a fait état d’études contraires, mais ne les a pas publiées.

(1) Nuclaire, danger immédiat, par Thierry Gadault et Hugues Demeude, 286 pages, Flammarion, 21€.

Lien article ;  https://www.ouest-france.fr/environnement/nucleaire/nucleaire-les-microfissures-menacent-de-nombreux-reacteurs-5544695?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

Posté par npa aube à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 09 février

MACRON EST UN TRES GRAND MENTEUR !.

PROTÉGER LES RETRAITÉS ? MACRON A MENTI ! - Candidat, Macron promettait de protéger les petites retraites. Président, il ne respecte pas ses promesses. 

Posté par npa aube à 20:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

ILS DORMENT DEHORS AVEC LA NEIGE !. LE LOGEMENT C'EST UN DROIT !.

Ils, elles ont dormi sous la neige
De nombreuses personnes ont une fois de plus dormi dans la rue cette nuit à Paris en période de grand froid.
Les sans-logis sont sous la neige - c'est de leur faute selon certains, ils ne sont que 50 en IdF selon un autre...
- respect du droit à l'hébergement inconditionnel jusqu'au relogement
- application des lois qui les protègent
Un toit, c'est un droit ! 
#loideréquisition

Posté par npa aube à 12:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 08 février

UN FAKE MAIS ; LA FRANCE VU PAR LES ASIATIQUES ET LES CHINOIS PLUS PRECISEMENT QUI ONT BIEN COMPRIS NOTRE SITUATION

Un fake qui ne plaira pas à qq uns, mais ...

Posté par npa aube à 19:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LA FRANCE N'EST PAS A L'ABRI D'UN ACCIDENT NUCLEAIRE TYPE FUKUSHIMA !.

 

AFP
Une partie de la centrale nucléaire de Tricastin, située dans le Vaucluse et dans la Drôme.

NUCLÉAIRE - Le titre du livre parle de lui-même: le nucléaire français présente un "danger immédiat". Dans leur enquête à paraître mercredi 7 février (Nucléaire, danger immédiat, Flammarion), les journalistes Thierry Gadault et Hugues Demeude révèlent l'état alarmant de certaines centrales françaises, et questionnent le dogme de la rentabilité du nucléaire. Le Journal du dimanche publie des extraits de leur livre dans son édition du 4 février.

Les auteurs reviennent notamment sur les fissures constatées sur plusieurs cuves, qui renferment le cœur des réacteurs. Selon EDF, 10 cuves en exploitation ont des fissures qui datent de leur fabrication. "Si elles grandissent, elles pourraient percer la cuve!", écrivent les journalistes, précisant que ces fissures sont "soigneusement examinées car elles sont dangereuses".

Gadault et Demeude s'arrêtent sur la centrale de Tricastin, dans la Drôme et le Vaucluse, redémarrée à la fin de l'année 2017 après avoir été provisoirement mise à l'arrêt pour des travaux de renforcement d'une digue jugée trop fragile. Dans cette centrale, les défauts s'accumulent au fil des ans dans la cuve du réacteur 1, mais pas seulement.

"Tricastin, avec son réacteur 1, est la pire centrale du pays. Ce réacteur cumule tous les problèmes: défauts sous revêtement, absence de marge à la rupture, et dépassement des prévisions de fragilisation à quarante ans! Sans oublier le risque d'inondation catastrophique en cas de séisme, comme l'a relevé en septembre 2017 l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), qui a arrêté d'office le fonctionnement des quatre réacteurs de la centrale en attendant qu'EDF fasse, enfin, les travaux de renforcement de la digue du canal de Donzère-Mondragon. La centrale est en contrebas du canal, à 6 m en dessous du plan d'eau."

 

Les auteurs du livre ont interrogé le président de l'ASN Pierre-Franck Chevet à ce sujet. Et ses confidences ne sont pas pour rassurer: "en cas de séisme fort on pourrait aller vers une situation, avec quatre réacteurs simultanés en fusion, qui ressemble potentiellement à un accident de type Fukushima, explique-t-il. EDF a trouvé l'arrêt immédiat de la centrale pour réaliser ces travaux injustifié, moi je le trouve justifié."

Lien article :  http://www.huffingtonpost.fr/2018/02/04/la-france-nest-pas-a-labri-dun-accident-de-type-fukushima-selon-le-patron-de-lautorite-de-surete-nucleaire_a_23352266/

 

Posté par npa aube à 11:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

IMPASSE DE LA SITUATION DES PALESTINIENS FACE AUX ISRAELIENS et SILENCE DES MEDIAS FRANCAIS.AUCUNE SOLUTION POLITIQUE ACCEPTABLE

Charles Enderlin est un journaliste, grand reporter et auteur franco-israélien. Il est, de 1981 jusqu'à août 2015, le correspondant à Jérusalem de la chaîne de télévision française France 2. Dans cette interview il aborde la situation en Palestine, la gravité de cette situation, l'absence de solution pouvant conduire à la paix et le silence des médias français sur ce conflit colonial.

Posté par npa aube à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

samedi 03 février

LE SILENCE COMPLICE DE MACRON SUR L'ÉVASION FISCALE !

François Ruffin
Deux lignes. Il y avait deux lignes sur la fraude fiscale, dans le programme de Macron.
Quand il s'agit de causer du contrôle des chômeurs sur TF1, il y a du monde.
Mais depuis une semaine, c'est le silence.
Macron à Versailles ? C'était le silence.
Edouard Philippe devant les députés ? Le silence. 
C'est un silence constant. Un silence de complice. Un silence pour leurs potes qu'il ne faudrait surtout pas montrer du doigt, qu'ils préfèrent laisser dans l'ombre.

Posté par npa aube à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]