npa aube

mardi 18 juillet

COMPRENDRE LA COLONISATION ISRAELIENNE EN CINQ MINUTES !.

L’invitation en France du chef du gouvernement d’extrême droite Netenyahu a suscité des haut-le-cœur de tous côtés pour les raisons politiques que l’on comprend. Mais c’est surtout les prises de position du président français dans cette circonstance qui posent problème. Lier le sionisme et l’antisémitisme est une thèse très ancienne des milieux d’extrême droite. Mais c’est la première fois que cette thèse est rendue officielle par le président de notre République. Ce n’est pas un petit sujet que de lier une opinion politique à un délit puni par la loi en France. Qui pourrait admettre qu’une telle option soit prise au nom du pays tout entier sans une seconde de discussion par qui que ce soit, du seul fait que le Prince l’a décidé ?.

Posté par npa aube à 11:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 14 juillet

ETRE MACRON ET FAIRE LA MEME CHOSE QUE PINOCHET EN 1979 AU CHILI.QUI S'ASSEMBLE SE RESSSEMBLE CAR C'EST LES DEUX MEMES FASCISTES

foto de Claude Wignacourt.

COMMENT FAIRE DU NEUF AVEC DE VIELLES RECETTES DICTATORIALES !!!!!

Augusto Macron emploie des méthodes dictatoriales (ordonnances) pour imposer la même chose!.

Posté par npa aube à 12:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

RIEN NE SERA PLUS COMME AVANT : L'ESCLAVAGE EST DE RETOUR AVEC LA FIN DU CODE DU TRAVAIL VOTE PAR LES CAPITALISTES DE TOUS POILS

Ajoutée le 13 juil. 2017

Discours de Jean-Luc Mélenchon prononcé à la tribune de l'Assemblée nationale ce 13 juillet 2017 pour expliquer de vote de la France insoumise contre le projet de loi d'habilitation du gouvernement à prendre par ordonnances des mesures contre le code du travail. Il a dénoncé la vision du gouvernement d'un monde dominé par la marchandise et a appeler les gens à s'organiser et à se révolter contre les ordonnances du gouvernement. 

***RETROUVEZ JEAN-LUC MÉLENCHON SUR***
- Le site de la France insoumise : https://lafranceinsoumise.fr/
- Le blog : http://melenchon.fr
- Facebook : https://www.facebook.com/jlmelenchon/
- Twitter : https://twitter.com/JLMelenchon
- Snapchat : @MelenchonJL
- Instagram : https://www.instagram.com/jlmelenchon/
- Google+ : https://plus.google.com/+jlmelenchon
- Linkedin : http://linkedin.com/in/jlmelenchon
- Periscope : https://www.periscope.tv/JLMelenchon

Posté par npa aube à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

CODE DU TRAVAIL ; L'ASSEMBLEE AUTORISE CE GOUVERNEMENT REACTIONNAIRE A LEGIFERER PAR ORDONNACES PR ELIMINER NOS DROITS SOCIAUX!.

VENDREDI, 14 JUILLET, 2017
HUMANITE.FR
Adrien Quatennens, jeune Lillois (FI), élu pour la première fois en juin, a fustigé la méthode express choisie par l’exécutif pour faire adopter sa réforme dans l’été.
Adrien Quatennens, jeune Lillois (FI), élu pour la première fois en juin, a fustigé la méthode express choisie par l’exécutif pour faire adopter sa réforme dans l’été.
Thomas Samson/AFP

Après quatre jours de débat, le projet de loi d'habilitation a été approuvé par 270 voix contre 50. Le parti présidentiel (LREM) ainsi que les Républicains et les "Constructifs" LR-UDI ont voté pour alors que la Nouvelle gauche (ex-PS), les Insoumis et les Communistes ont voté contre.

 ce texte définit les contours des futures ordonnances. Parmi les points les plus controversés, le plafonnement des indemnités prud'homales, la fusion des instances représentatives du personnel, le rôle accru de l'accord d'entreprise ou encore la modification du compte pénibilité. 
Le texte va maintenant être transmis au Sénat pour être voté définitivement d'ici avant la fin de la session extraordinaire début août. Le contenu des ordonnances sera présenté fin août aux partenaires sociaux et soumis  à l'automne au Parlement pour sa ratification, ce qui constituera la sule "fenêtre démocratique", avant sa mise en place effective.
 
"Le vrai débat aura lieu au moment où on aura le contenu des ordonnances", a dit le président du groupe Nouvelle gauche (ex-PS), Olivier Faure disant des débats qu'ils se sont tenus dans une "forme d'abstraction totale", Muriel Pénicaud et le rapporteur Laurent Pietraszewski (REM) renvoyant régulièrement au "dialogue social" en cours. 
 
D'ici là, une journée de mobilisation est prévue le 12 septembre à l'appel de la CGT. Depuis la tribune de l'Assemblée, le chef de file de la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon a appelé "à la lutte". "Braves gens, révoltez-vous", a-t-il lancé. 
 
 
A défaut de pouvoir bloquer le texte, insoumis et communistes, très mobilisés dans l'hémicycle et sur les réseaux sociaux, ont combattu alinea par alinea les neuf articles du texte, a côté duquel la loi El-Khomri n'était "qu'une mise en bouche", selon le chef de file communiste André Chassaigne. Ils ont imposé, via de nombreux amendements, quasiment tous rejetés, demandes de votes et joutes oratoires, un face-à-face avec la majorité qui est peu à peu sortie de sa réserve 
 
S'illustrant à l'ouverture des débats lundi, le jeune élu lillois LFI Adrien Quatennens avait donné le ton en invitant les élus REM à s'"insoumettre" pour éviter le "piétinement d'un siècle de luttes sociales". 
Au troisième jour du débat à l'Assemblée sur la réforme du Code du travail, François Ruffin a tenté d'amener ses collègues LREM à parler du cas d'Auchan qui "procède à 870 suppressions d'emploi dans un groupe qui se porte très bien".
 
Tour à tour, ces élus ont accusé les députés REM de "manquer de libre arbitre" ou d'être des "ambassadeurs de la société des héritiers"
 
Les Républicains se sont montrés discrets. Leur orateur Gérard Cherpion a reconnu qu'il ne pouvait s'opposer à des propositions portées "les cinq dernières années".
Lien article  :  http://www.humanite.fr/code-du-travail-sans-surprise-lassemblee-autorise-le-gouvernement-legiferer-par-ordonnances-638860

Posté par npa aube à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mercredi 12 juillet

LA TENTATIVE DESESPEREE DE LA DEFENSE DU CODE DU TRAVAIL PAR NOS 17 DEPUTES(EES) INSOUMIS DE LA FRANCE INSOUMISE !!!.

Ajoutée le 10 juil. 2017

Interventions d'Alexis Corbière, Jean-Luc Mélenchon et François Ruffin, députés de la France insoumise, sur l'article 1 du projet de loi d'habilitation du gouvernement à détruire le code du travail par ordonnances. Ils ont dénoncé la novlangue du gouvernement et sa manière d'avancer masquer pour ce qui constitue une inversion sans précédent de la hiérarchie des normes.

Posté par npa aube à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 10 juillet

10 MILLIARDAIRES CONTROLENT TOUS LES MERDIAS et TOUTE LA PRESSE EN FRANCE !!!.

Posté par npa aube à 15:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 07 juillet

COMPRENDRE LA PREMIERE LOI TRAVAIL QUI REDUIT LES DROITS DES SALARIES POUR LUTTER CONTRE LA SECONDE QUE MACRON VEUT IMPOSER !.

Ajoutée le 12 juin 2017 -
COMPRENDRE LA LOI TRAVAIL


Le président Emmanuel Macron veut imposer par ordonnances une nouvelle "Loi Travail" version XXL. Mais que permet la première Loi Travail imposée en 2016 à coups de 49.3 en 2016 par le gouvernement Valls ? La réponse en images…

::: Voir la vidéo sur Facebook
https://www.facebook.com/infocomcgt/v...

::: Dossier Loi Travail
http://infocomcgt.fr/droits/transvers...

Posté par npa aube à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 03 juillet

ALBERT JACQUARD PARLE...

Première fois que je vois cette vidéo :o Sur les fesses. Y avait donc un mec qui pensait exactement comme nous (avec 15 ans d'avance) et on n'était même pas au courant ! :o :o :o !!!.

Albert Jacquard 1994 Noms de dieux Émission complète:  https://www.youtube.com/watch?v=u7gY8LkTSqw

Posté par npa aube à 12:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jeudi 29 juin

LA DERIVE PHARAONIQUE DE LA MONARCHIE PRESIDENTIELLE

Ajoutée le 29 juin 2017  - Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon et du groupe « La France insoumise » à l'Assemblée nationale le jeudi 29 juin 2017. Il a dénoncé un «franchissement de seuil» dans la dimension pharaonique de la monarchie présidentielle ainsi que les coups de force d'Emmanuel Macron et de la majorité «En Marche - MoDem» : faible temps accordé pour la préparation d'amendements, conditions matérielles de travail désastreuses, gouvernement par ordonnances, mépris pour la représentation nationale, accaparement de tous les postes de direction du bureau de l'Assemblée et des commissions... Face à cette dérive, Jean-Luc Mélenchon a indiqué que les députés insoumis ne participeraient pas au Congrès de Versailles, pour protester et pour alerter les citoyen•ne•s. 

Posté par npa aube à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]